28 juillet 2017 - 16:15 |

Quand le cacao sombre, le karité vacille

Le marché du cacao s’est écroulé, perdant plus de 40% de sa valeur en un an. L’onde de choc s’est propagée sur le marché du karité, 90% des exportations de karité étant destinées à l’industrie du chocolat. La campagne 2016/17 de karité en Afrique de l’Ouest n’a donc pas été bonne.

La chute des cours de la fève brune et du beurre a fortement affecté la demande en beurre de karité. Sur la période de septembre 2016 à mars 2017, les exportations d’amandes et de beurre de karité d’Afrique de l’Ouest vers les principaux acheteurs – Union européenne et Inde – ont reculé de 24 %, observe le service spécialisé N’Kalô. Elles se sont élevées à 135 000 tonnes d’équivalent amande au 31 mars contre 177 400 tonnes sur la même période en 2016. La baisse a été beaucoup plus prononcée en Inde mais le marché est plus de trois fois inférieur à celui de l’Europe. A la baisse des volumes s’est jointe la baisse des prix, le beurre de cacao perdant environ 40% de sa valeur entre septembre et juin.

Alors que les premières récoltes sont en cours depuis le mois de juin, les tendances pour la campagne 2017/18 ne sont pas très favorables. Les cours du cacao ne sont pas remontés et l’offre est abondante. Cela devrait maintenir les prix du karité à niveau relativement bas. En outre, souligne N’Kalô, les stocks d’amande et de beurre de karité de la campagne précédente sont importants.

 

Pays: 
Filières: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +