11 février 2016 - 08:30 |

L’harmattan et le manque de pluie heurtent la production de cacao au Ghana

Le Ghana pourrait perdre jusqu’à 25% de sa production anticipée de cacao cette année, les vents violents et le manque de pluie heurtant les efforts pour accroître les rendements, selon une source gouvernementale citée par Reuters. L’harmattan est, en effet,  arrivé tôt cette saison  et s’est intensifié ces dernières semaines impactant la croissance des cabosses. En plus des conditions climatiques défavorables, des plantations de cacao ont été détruites par les feux de brousse (voir nos informations).

Le deuxième producteur mondial s’était fixé un objectif de production de 850 000 à 900 000 tonnes pour 2015/16, contre 740 000 tonnes réalisées lors de la campagne précédente. La production pourrait ne pas dépasser 750 000 tonnes et pourrait même chuter de 25% par rapport à l’objectif initial, indique la source gouvernementale.

De son côté, le Cocobod estime qu’il est trop tôt pour mesurer l’impact des conditions météorologiques et donc de donner une estimation de production. Le Cocobod avait cette campagne distribué gratuitement des plants hybrides  précoces ainsi que des engrais pour stimuler la culture.   « Nos techniciens sont sur le point d'aller sur le terrain et jusqu'à ce qu'ils donnent leurs conclusions, il sera trop tôt pour estimer les dommages causés par l'harmattan », a déclaré le porte-parole Cocobod Noah Amenyah.

 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +