17 février 2021 - 16:03 |

De nouveaux instruments financiers pour la relance économique des pays de l’UEMOA

UMOA-Titres en collaboration avec la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a lancé de nouveaux instruments financiers, dénommés les Obligations de relance (ODR 2021) pour accompagner la relance économique post-Covid des pays de  l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) en offrant de meilleures conditions d’emprunt.

Les ODR 2021 sont des obligations assimilables du Trésor de maturités de différentes – de 3 ans à 12 ans et plus – émises en 2021 par voie d’adjudication ouverte et bénéficiant d’avantages spécifiques. Ainsi, durant l’année 2021, "les Etats de la zone pourront émettre pour un montant de FCFA 3 768 milliards d’ODR 2021 éligibles au refinancement auprès de la Bceao au niveau de ses guichets classiques mais également auprès d’un guichet spécial dit de la Relance où les investisseurs pourront mobiliser de la liquidité au taux minimum de soumission aux guichets de la Bceao (actuellement 2%) pour une durée de 6 mois renouvelable tant que les ODR 2021 sont en vie" indique UMOA-Titres dans un communiqué. Précisant qu’en contrepartie des ces avantages, « les investisseurs participant aux opérations d’adjudication sur les maturités de 3 ans et 5 ans s’astreignent à soumissionner des prix supérieurs à un prix minimum (prix plancher) garantissant aux émetteurs un taux maximum de sortie de ces opérations. Bien entendu, les maturités au-delà de 5 ans demeurent libres de toute contrainte sur les prix de soumission ».

ODR 2021 se calquent sur les Bons Social Covid-19 qui avaient été créés en avril 2020 pour accompagner les Etats dans leurs besoins de trésorerie avec la levée de FCFA 3 235 milliards.

Le taux de croissance de l’UEMOA a chuté à 0,7% en 2020 contre 5,8% réalisé en 2019 tandis que les déficits budgétaires ont plus que doubler à 6,2% du PIB avec une reprise de l’inflation à 2,3%. Pour 2021, la commission de l’UEMOA estimait en décembre 2020 que la croissance de la zone rebondirait à 5,9%.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +