20 juillet 2022 - 19:21 |

Le fabricant d'engrais Yara met en garde contre les pénuries

A l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, l’un des plus grands producteurs d’engrais au monde, le norvégien Yara, a averti qu'il pourrait y avoir des pénuries d'engrais à base d'azote en raison des prix élevés du gaz.

La société cotée à Oslo a déclaré que les marchés des engrais pourraient connaître des pénuries après que l'invasion de l'Ukraine par la Russie a poussé les prix alimentaires à la hausse, les deux pays étant les principaux exportateurs de céréales. "Il existe un risque évident de pénurie d'azote et de nouvelles flambées des prix si la situation du gaz en Europe se détériore davantage", a déclaré le PDG de Yara, Svein Tore Holsether, dans un communiqué.

La diminution des livraisons de gaz vers l'Europe depuis la Russie a entraîné une flambée des prix du gaz dans la région, ce qui a conduit certains producteurs d'engrais à réduire leur production. Ainsi, Yara a annoncé qu’elle avait réduit la production de plusieurs de ses usines, représentant actuellement une capacité annuelle de 1,3 million de tonnes d'ammoniac et 1,7 million de tonnes d'engrais finis. Le norvégien prévoit aussi de payer $1,1 milliard de plus pour le gaz naturel au troisième trimestre qu'un an plus tôt et $920 millions de plus au quatrième trimestre.

En dépit de la hausse des coûts des matières premières européennes et la baisse des livraisons, Yara a réalisé des résultats financiers en progression au deuxième trimestre 2022 grâce notamment à des prix élevés des engrais. Ainsi, le résultat d'exploitation du deuxième trimestre s'est élevé à $1 223 millions contre $477 millions un an plus tôt.

 

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +