17 mars 2020 - 14:44 |

Le Fida et le Mali planchent sur un nouveau programme 2020-2024

Le Mali et le Fonds international pour le développement agricole (Fida) ont organisé, le 5 mars à Bamako, un atelier pour formuler un nouveau Programme d'options stratégiques pour le pays basé sur les résultats (RB-COSOP) pour la période 2020-2024.

Cette rencontre intervient dans un contexte de sécheresse, de changements climatiques et de préoccupations sécuritaires majeures, rappelle le communiqué.

"Le Mali ne baissera jamais le bras. Ni lui, ni les autres pays du Sahel. Nous saignons mais nous vaincrons. Et nous avons encore besoin du FIDA pour nous aider à atteindre la masse critique, la plus value", a déclaré le chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keïta, lors de l'ouverture de la 43e session du Conseil d'administration du Fida. "Les régions où l’agriculture a bénéficié d’investissements à long terme comme ceux du Fida ont mieux résisté", constate-t-il.

L’atelier a été l’occasion d’engager le processus de formulation du RB-COSOP (2020-2024) qui va déterminer le cadre directeur du partenariat entre le gouvernement et le Fida. Son contenu s'alignera sur les priorités nationales et les politiques sectorielles avec un accent particulier sur les aspects transversaux de changements climatiques, genre, nutrition et emploi des jeunes.

Le Programme d’options stratégiques identifiera l’avantage comparatif du Fida en termes d’action de réduction de la pauvreté rurale; les groupes cibles et la stratégie de ciblage des interventions; les axes d'orientation stratégiques du Fida au Mali sur les cinq prochaines années; les modèles et innovations de transformation durable du secteur agricole et rural. En outre, le programme définira la contribution à la réalisation des objectifs du Cadre stratégique pour la Relance économique et le développement durable 2019-2023 et des Objectifs de développement durable et une matrice pour le suivi des résultats.

Mots-clés: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +