03 décembre 2019 - 14:17 |

La révolution en marche à la FAO sous la houlette de Qu Donyu

Devant le Conseil de la FAO hier à Rome, son directeur général Qu Donyu s’est engagé à renforcer la transparence au sein de l’Organisation et a proposé de nouvelles structures institutionnelles afin d’obtenir de meilleurs résultats dans deux domaines prioritaires : l’innovation et les intérêts des populations vulnérables dans les petits États insulaires en développement, les pays les moins avancés et les pays en développement sans littoral.

Il a rappelé ses promesses faites au cours de sa campagne électorale, notamment le besoin de pousser la FAO à œuvrer en priorité en faveur de la sécurité alimentaire et de l’éradication ciblée de la pauvreté, des carences de l’agriculture tropicale, d’une plus grande attention pour les cultures sèches, de la promotion de l’agriculture numérique et du développement rural numérique, d’un soutien aux mesures destinées à améliorer l’environnement agricole pour le développement durable, souligne le communiqué.

Il a "informé" les membres du Conseil de la manière dont il dirige la FAO depuis son entrée en fonction le 1er août dernier, à commencer par l’Initiative "Hand-in-Hand" lancée le 26 septembre et qu’il a déjà présentée à à près de 150 réunions bilatérales avec des représentants de gouvernements, du secteur privé, de la société civile et du monde académique, précise la FAO.  L'Initiative vise à permettre une « mise en relation » - en faisant collaborer les pays affichant les taux les plus élevés de pauvreté et de faim et les pays développés - afin de soutenir les efforts de développement dans les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral, les petits États insulaires en développement et les pays touchés par des crises alimentaires. Par la suite, l'Initiative visera aussi à aider les pays moins développés à forte densité démographique.

Cette initiative se veut comme un «moteur pour un changement interne» à la FAO. Une FAO qui doit être plus "transparentes à tous les niveaux". Signe du changement, la vielle dame onusienne vient de renouveler sa page Internet. Car, «le pouvoir du public est le vrai pouvoir !" a souligné l'homme politique chinois aux manettes de l'organisation internationale. «Chacun peut voir ce que fait la FAO».

Qu Donyu propose – sans augmentation de budget –la création d’un nouveau Bureau pour l’innovation ainsi qu'un Bureau spécial pour les petits États insulaires en développement, les pays les moins avancés et les pays en développement sans littoral.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +