06 mai 2019 - 18:25 |

De la "mode bleue" à l'hydroponie, des solutions innovantes pour l'agriculture

A l'occasion du Sommet mondial sur l'innovation alimentaire Seeds and Chips qui s'est ouvert à Milan, en Italie, aujourd'hui, l'accent a été mis sur la nécessité de s'orienter vers des systèmes alimentaires plus durables "en changeant la manière dont nous cultivons, partageons, préparons et consommons notre propre nourriture, appelant les gouvernements à établir des règles et des normes visant à promouvoir une alimentation saine et nutritive", souligne le communiqué de la FAO.

"Nous avons déjà réalisé des progrès remarquables. Mais d'une certaine façon, nos propres progrès semblent également être synonymes de pertes. Nous avons appris à cultiver notre nourriture mais l'abondance de ce qui est sur notre table nous tue à petit feu. Les régimes alimentaires malsains sont la première cause de maladies, d'handicaps et de décès à travers le monde", a précisé Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe, chargée des ressources naturelles.

Une occasion pour la FAO de présenter plusieurs de ses solutions innovantes pour l‘agriculture.

Tout d'abord, l'application mobile (FAMEWS) qui aide les agriculteurs à identifier, à surveiller et à gérer la chenille légionnaire d'automne (FAW). L'application, actuellement utilisée par les agriculteurs en Afrique subsaharienne et dans certaines régions d'Asie, n'a pas besoin d'Internet ou d'un quelconque réseau téléphonique et est disponible en 14 langues;

L'élevage de mâles stériles (SIT) est, quant à elle, une technique nucléaire qui empêche les insectes nuisibles de se reproduire. La technique SIT a déjà été utilisée pour éradiquer la mouche à fruits de Méditerranée en République dominicaine, évitant ainsi des pertes alimentaires importantes. La FAO et ses partenaires cherchent à développer l'utilisation de la SIT contre d'autres ravageurs tels que les mites qui détruisent les productions de citrons, de raisins et de sucre de canne et les moustiques porteurs de maladies.

La technologie des chaînes de blocs -blockchain- pour la filière d'approvisionnement du café. "Les chaînes de bloc permettent de connecter entre eux tous les acteurs de la chaîne d'approvisionnement du café, de l'agriculteur au consommateur, assurant ainsi une transparence complète et améliorant l'équité de la chaîne de valeur", rappelle la FAO. En Ethiopie, par exemple, près de 400 petits exploitants agricoles ont participé au programme FairChain. En adoptant la technologie des chaînes de bloc, 45% de la valeur de chaque tasse de café FairChain reste en Ethiopie - soit près de quatre fois plus qu'avec les multinationales, précise l'organisation spécialisée des Nations unies.

Quant à l'hydroponie, elle permet de cultiver des plantes dans des environnements arides. La technique ne requiert pas de sols et nécessite 90% d'eau en moins que les autres types de cultures et 75% d'espace en moins. Les éleveurs et coopératives en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza l'utilisent pour faire pousser leur fourrage qui, mélangé avec des compléments concentrés secs, permet de réduire les frais de nourriture animale de près de 30%.

Plus classiques maintenant, les drones sont utilisés pour la production alimentaire, pour évaluer les dégâts causés par les catastrophes naturelles afin d'accélérer le déploiement des efforts de secours et d'améliorer leur efficacité, pour détecter la pêche illégale et pour aider à protéger la faune.

La "mode bleue" tend à faire bon usage des algues et des peaux de poissons en les transformant en vêtements et en accessoires. Il s'agit d'offrir une seconde vie à ces algues et à ces peaux au lieu de les jeter ou de les vendre à bas prix. Cela permet également de créer des emplois et d'apporter des revenus aux communautés de pêcheurs, comme c'est le cas au Kenya.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +