06 juillet 2018 - 12:45 |

Le Bénin régit la transhumance en adoptant un code pastoral

Les conflits entre éleveurs et agriculteurs sont fréquents pour l’accès aux ressources. Le Bénin a pris le taureau pas les cornes en adoptant un code pastoral afin de régir la transhumance. C’est l’aboutissement d’un travail d’une durée de 3 ans.

Le code pastoral prévoit des espaces pastoraux comme la zone de pâturage, le couloir de passage, la piste de transhumance, les aires de repos, les zones d'attente, les centres de vaccination, les points d'abreuvement ou points d'eau ainsi que les ressources fourragères ou en eau. Il réglemente les obligations de chacun, tant au nivveau des agriculteurs que des éleveurs. 

Les collectivités locales seront charger de dégager des espaces pastoraux d’un minimum de 5 hectares jusqu’à 20 hectares la où se pratique une agriculture sédentaire.

L’éleveur devra dorénavant détenir un certificat national de transhumance, et international s'il traverse les frontières avec l’obligation de vacciner son troupeau.

Autre élément du code pastoral, la création d’une Agence nationale de gestion de la transhumance (Angt).  Placée sous la tutelle du ministère en charge de l’Agriculture et de l’élevage, elle sera chargée de mettre en œuvre la politique de l'Etat en matière de transhumance.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +