10 janvier 2020 - 16:58 |

Agri Alerte pour protéger les cultures au Burkina Faso

Une innovation agricole a vu le jour au Burkina Faso. Des ingénieurs en informatique industrielle et maintenance ont mis au point à Ouagadougou un dispositif nommé Agri Alerte qui permet aux agriculteurs du pays de communiquer avec les agents techniques agricoles situés généralement loin des campagnes, afin de prévenir rapidement des problèmes rencontrés et autres catastrophes (attaques de chenilles, criquets pèlerins, oiseaux migrateurs, feux de brousses, etc.) et d’informer par la même occasion les autres agriculteurs, souligne SciDev.net dans un très bel article.

« Il faut renforcer la concertation entre les partenaires techniques dans le but de vulgariser cette technologie auprès des agriculteurs afin de lutter contre les ravageurs qui sont l’une des causes de l’insécurité alimentaire », peut-on lire.

Le principe est simple. Agri Alerte est composé d’un boitier sur lequel est illustré diverses catastrophes et autres invasions potentielles. C’est à l’agriculteur de tourner le curseur et de le placer en direction de l’image représentative de la difficulté rencontrée. Une fois sélectionnée, l’agriculteur n’a plus qu’à appuyer sur le bouton pour que l’alerte soit envoyée. L’appareil est adapté aux populations et à l’environnement. En effet, l’utilisation des images est un procédé visant à faciliter les communications avec les agriculteurs ne sachant ni lire, ni écrire. Et l’innovation fonctionne à l’énergie solaire et permet d’alerter en un temps record les autorités compétentes dans les zones non-électrifiées.

Dans un second temps, l’alerte est reçue par un technicien agricole de la région qui reçoit des informations sur la localisation de l’appareil qui a émis l’alerte et sur la nature du problème. Le signal est instantanément reporté à une base de données consultable par les agriculteurs afin qu’ils puissent être informés des difficultés rencontrées et des dangers potentiels en devenir. Il est à noter qu’à la réception du message, le technicien doit confirmer la bonne réception du message, sans quoi, les personnes gérant la base de données réquisitionnent un autre technicien pour régler le problème. L’innovation réside dans la rapidité d’information qui permet à chacun de prendre les dispositions nécessaires et rapidement face à une difficulté.

Depuis 2017, on assiste à une véritable révolution solaire au Burkina Faso suite à la construction de la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest (lors de son inauguration) à Zagtouli et permet par la même occasion de fournir de l’électricité à 660 000 personnes. Mais le solaire servira bientôt la cause agricole : « 80 % des Burkinabè vivent en milieu rural, d’agriculture et d’élevage. L’énergie solaire doit être développé pour les aider à conserver leurs productions et lutter contre le cycle infernal de la pauvreté », déclarait le ministre de l’Energie du Burkina Faso, Bachir Ismaël Ouédraogo, en octobre dernier à Paris lors de la conférence Accès à l’énergie dans les pays du G5 Sahel. La mise en œuvre d’Agri Alerte sonne donc comme une réponse aux vœux du ministre.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +