30 juillet 2020 - 16:11 |

L’agro-industrie et l’agriculture au cœur du conseil des ministres du Bénin

L’agriculture et l’agro-industrie ont été au cœur du conseil des ministres du Bénin du 29 juillet. Face à l’inefficience de certaines unités de transformation de produits agricoles à travers le pays, le conseil a décidé de procéder à leur cession. Sont concernées notamment : des unités de transformation de noix de cajou de Kouandé et de mangue de Natitingou ; des usines de transformation de tomate de Kpomassè, de noix de cajou de Parakou, de jus d’ananas d’Allada, de jus de cajou en alcool de Bantè, d’anacarde de Copargo ; de l’atelier de décorticage d’arachide de Kantchacou-Tamou, commune de Natitingou et enfin des mini rizeries de Cobly, Tanguiéta, Péhunco et Kérou. Pour certaines d’entre elles, le Bénin avait déjà pris la décision en 2016 de céder ses usines de transformation (Lire : Le Bénin vend 6 usines de transformation de produits agricoles). Ces cessions sont donc à nouveau à l’ordre du jour !

Le conseil des ministres a également décidé d’amplifier les mesures de soutien aux entreprises agricoles et aux MPME prises en juin pour contrer les effets de la pandémie de la Covid-19 et faciliter leur financement. Ainsi, sera mis un mécanisme de garantie d’un montant de FCFA 50 milliards (€76,224 millions) permettant de partager le risque à hauteur de 50% avec les banques.

En outre, pour couvrir les besoins en investissements et fonds de roulement des entreprises du secteur agricole (production, équipement, intrant), un mécanisme en trois volets sera mis en œuvre par le Fonds national de développement agricole (FNDA) et devrait permettre aux exploitants agricoles d’avoir accès à un crédit à 2%, partiellement garanti par l’Etat.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +