04 septembre 2018 - 16:32 |

L'agriculture au troisième rang des investissements de la BAD en Côte d'Ivoire

On investit en Côte d'Ivoire, c'est indéniable. Mais l'agriculture pourrait être mieux positionnée, notamment dans le portefeuille d'organismes aussi importants que la Banque africaine de développement (BAD).

 

C'est ce qui ressort de la présentation, hier à Abidjan, de la ministre ivoirienne du Plan et du développement, Nialé Kaba, à l’ouverture d’un dialogue de haut niveau sur le Document combiné de stratégie pays (DSP 2018-2022) et de revue de la performance du portefeuille pays ( RPPP) pour la Côte d’Ivoire conjointement organisé par la BAD et le gouvernement.


Côté public, le taux d’investissement est passé de 2,6% en 2011 à 6,8%, en 2017, le DSP 2018-2022, ayant le développement des chaînes de valeurs agro-industrielles, les infrastructures structurantes et la gouvernance comme piliers de son action.

 

Côté investissements privés, il sont passés d’environ 6,3% en 2011 à plus de 14,3% en 2017, a souligné la ministre, sans toutefois préciser les secteurs.

 

Quant à la BAD, l'agriculture figure au troisième rang de ses secteurs d'investissements avec 11,8% de son portefeuille en Côte d'Ivoire, derrière le transport (56,3%) et l’énergie (28,8%) mais devant la gouvernance (2,8%), l'ensemble de ces secteurs ayant, bien entendu, un impact bénéfique indiirect sur l'agriculture, l'agro-industrie et le monde rural.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +