Lancement du chantier de la Ghana Commodity Exchange

 Lancement du chantier de la Ghana Commodity Exchange
Partager vers

 Le projet de la Ghana Commodity Exchange (GCX) a été lancé lundi à Accra avec pour objectif, à terme, de transformer le secteur agricole du pays. S'appuyant sur le modèle de la bourse éthiopienne, la mise en œuvre du GCX est placée sous la houlette d'Eleni Gabre-Madhin qui est la créatrice et l'ancienne présidente-directrice-générale de l'Ethiopian Commodity Exchange.

La GCX devrait être opérationnelle d'ici 2016, a précisé Joe Tackie, président du comité de coordination du projet. S'appuyant sur le mécanisme des récépissés d'entrepôts, elle devrait permettre de standardiser les produits et donc de faciliter leur commercialisation à travers le pays, réduisant les pertes et maximisant la rentabilité agricole.

Huit entrepôts seront créés à travers le Ghana, notamment à Techiman, Kumasi, Ejura, Tamale et Bolgatanga, qui appuieront les transactions réalisées en bourse. Les produits échangés sur la GCX seront, dans un premier temps, le maïs, le riz paddy (non décortiqué), les haricots et arachides.

Ghana Commercial Bank et Ecobank sont les partenaires bancaires de la bourse.

Promesse de la loi budgétaire 2014 du chef de l'Etat John Dramani Mahama, le ministre de l'Alimentation et de l'agriculture, Fiifi Kwetey, a demandé lors de la cérémonie de lancement du projet que l'information concernant la GCX reste simple et facile d'accès afin que tous les agriculteurs puissent en bénéficier.

Autres Articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *