27 mai 2021 - 17:01 |

Les matières premières dans la tourmente de 2020

"Cette obscure clarté qui tombe des étoiles ". Tel est le titre du Rapport Cyclope 2021 sur les marchés de matières premières, la 35ème édition,  que Philippe Chalmin, professeur à l'Université Paris-Dauphine, a présenté hier lors d’une conférence de presse virtuelle. "Cette obscure clarté qui tombe des étoiles  ", un vers de Corneille dans le Cid qui souligne par une oxymore l’année exceptionnelle qu’a vécu l’ensemble de la planète avec une pandémie majeure, la plus importante depuis la grippe espagnole,  qui s’est accompagnée d’une crise économique d’une ampleur jamais égalée depuis  la seconde guerre mondiale.

Les matières premières n’ont pas été épargnées. Pour certaines, en premier lieu le pétrole mais aussi le caoutchouc, le coton, le cuivre, le fer, etc. elles ont plongé à des plus bas avec l’arrêt des économies mi-2020. Mais pour mieux rebondir ensuite et atteindre pour certaines des records historiques. «Nous avons même parlé d’une sorte de vent de folie. Avec des prix à des niveaux records : $10 000  la tonne pour le cuivre, $38 000  la tonne pour l’étain, $3 000 l’once pour le palladium, plus de $200 la tonne pour le minerai de fer et aussi 7$ le boisseau pour le maïs, $16 le boisseau pour le blé ... » clame Philippe Chalmin.

Un rebond impulsé par la reprise de l’économie mondiale et en premier lieu de la Chine. Une Chine » triomphante ».   « Le paradoxe étant que la crise sanitaire est née en Chine et que la Chine en est sortie de loin le plus rapidement  et que nous avons aujourd’hui une asymétrie totale dans les reprises économiques.  Au moment où la Chine pédale largement et a passé le sommet du col, que les Etats-Unis largement dopés par les plans de relance n’en sont pas trop loin, combien d’autres pays regardent les sommets sans pouvoir aujourd’hui les rejoindre » souligne Philippe Chalmin.  

La  Chine qui joue un rôle de plus en plus fondamental dans les matières premières. « On le savait pour les métaux et les minerais, on en prend conscience pour l’énergie, on l’a découvert cette année sur les céréales avec des importations de l’ordre de 50 millions de tonnes sur la campagne 2020/21 », indique le professeur. Pékin restera-t-elle structurellement le premier importateur de céréales, la question demeure entière.

Une année marquée par un verdissement de l'économie et par de fortes tensions géopolitiques où les matières premières jouent toujours un rôle essentiel mais, de l'avis de Philippe Chalmin, peut-être plus encore aujourd'hui mentionnant les tensions entre la Chine et les Etats-Unis, mais aussi entre la Chine et l'Australie qui ont affecté l'orge, le coton, le charbon, le vin, le concentré de cuivre mais pas le plus important, le minerai de fer, les tensions au Moyen-Orient, avec la Russie, etc..

Pas de super-cycle des matières premières

Comme à son habitude, Cyclope se livre au difficile exercice des prévisions des prix des matières premières pour 2021. Il prévoit  une hausse globale de l’indice Cyclope de +19% en moyenne  sur 2021 par rapport à la moyenne de 2020. Soit un retour à la case départ en quelque sorte, l’indice Cyclope ayant enregistré une chute de 19% en 2020. Des moyennes qui cachent de fortes disparités et la volatilité des marchés. Seuls le GNL Asie et le minerai de fer serait en retrait en 2021. Les autres matières premières progresseraient entre un plus haut de +44% pour le gaz naturel US à un plus bas de 1% pour le cacao. Pour les matières premières agricoles,  notons pour 2021  l’affermissement de +29% pour l’huile de soja, +26% pour l’huile de palme, +20% pour le café, +20% pour le maïs, +14% pour le caoutchouc et +11% pour le coton. ­

Si aujourd’hui, les marchés des matières premières sont en effervescence, tant  pour Philippe Chalmin  que pour Yves Jegourel, co-directeur du rapport et professeur à l’Université de Bordeaux, l’heure n’est pas au super-cycle des matières premières.

Pays: 
Filières: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +