01 avril 2020 - 18:10 |

Trafic de bois de rose  au Sénégal : Trial International porte plainte contre Westwood

Le Sénégal a perdu plus des dizaine d’hectares de forêts en raison du trafic illégal (Lire : La destruction silencieuse des dernières forêts du Sénégal). Ce trafic de bois de rose en provenance de la région de Casamance, en partie aux mains du groupe armé le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), et transitant par la Gambie a aujourd’hui un nom et un visage en la personne de Nicolae Boddan Buzaianu.

Né en Roumanie, naturalisé suisse, Nicolae Boddan Buzaianu détenait avec l’ancien président gambien Jammeh, la société gambienne Westwood, qui avait la licence exclusive d’exportation de bois de rose. TRIAL International a déposé́ une dénonciation pénale contre le ressortissant suisse pour le pillage présumé́ de bois de rose sénégalais, une espèce de bois pourtant protégée. Entre juin 2014 et mars 2017, Westwood, aurait exporté plus de 315 000 tonnes de Pterocarpus erinaceus vers la Chine pour une valeur d’environ $163 millions.

La plainte a été déposée en juin 2019 mais Trial International n’a souhaité le révéler que maintenant. «Nous avons attendu jusqu’à ce jour pour la rendre publique, car nous voulions donner à l’autorité́ de poursuite pénale le temps nécessaire pour examiner les preuves et prendre des mesures décisives à l’encontre de M. Buzaianu. Nous espérons que ces mesures ont été́ prises et que le Ministère public de la Confédération enquête sur la question », précise Montse Ferrer, conseillère juridique de Trial.

La plainte a été déposée auprès l’Unité́ suisse des crimes de guerre. « C’est le premier cas déposé́ en Suisse où des négociants en bois illicite sont accusés de piller des ressources issues de conflit; et si cette affaire aboutit, ce sera la première fois qu’un individu sera condamné pour le pillage de bois et plus généralement pour le pillage » souligne l’ONG. Montse Ferrer remarque  que « Malgré́ les nombreux cas de pillage, avérés et documentés, pas une seule condamnation n’a été́ prononcée depuis la fin de la seconde guerre mondiale. »

La Chine, principal importateur

La Chine est le principal pays importateur de bois de rose. En 15 ans, le volume de ses importations est passé de 200 000 m3 à plus de 1,1 million de m3 en 2017, souligne Trial International. Jusqu’en 2009, le pays se fournissait principalement auprès de l’Asie du Sud-Est. Depuis, le commerce s’est orienté vers l’Afrique, à Madagascar, en RDC Congo et au Sénégal. L’ONG affirme qu’en 2016, plus des trois-quarts des importations de bois de rose en Chine proviennent d’Afrique de l’Ouest.

Un trafic qui perdure

Un trafic qui ne semble pas s’être arrêté avec le départ de l'ancien président Yahya Jammeh. Ainsi, une enquête intitulée « les arbres qui saignent » diffusée en mars sur la BBC, montrait que depuis 2017 quelque 300 000 tonnes de bois de rose du Sénégal auraient été exportées vers la Chine depuis la Gambie.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +