01 avril 2021 - 13:51 |

Le Kenya alerte sur la menace de l’escargot pomme pour la culture du riz

Le monde scientifique kényan tire la sonnette d’alarme : un escargot invasif -l’escargot-pomme ou encore le Pomacea canaliculata- qui fait des ravages dans les rizières a été découvert dans le pays. Le Kenya Plant Health Inspectorate Service (KEPHIS) souligne l’impact très négatif qu’il a en Asie et la nécessité d’évaluer le risque pour l’Afrique et de mettre en œuvre des mesures adaptées.

Ceci dit, le risque est connu. En Europe, la sonnette d’alarme avait été tirée en 2018, le mollusque menaçant le riz catalan en Espagne. L’Institut de recherche et de technologie agroalimentaire catalan (IRTA) avait alors trouvé que l’eau de mer, l’eau salée, était un remède. « Dans une zone en particulier, cela peut être plus économique, plus efficace et plus respectueux de l’environnement d’utiliser de l’eau salée en inondant les rizières avec de l’eau de mer », avait alors indiqué l’agronome de l’Institut, Marie Del Mar Català à Euronews.

Pour revenir au Kenya, les autorités scientifiques s’inquiètent particulièrement car l’escargot a été détecté en premier dans la zone d’irrigation de Mwea dans le centre du pays, là où 70% de la riziculture kényane se trouve. D’autres régions du pays commencent à être impactées mais certaines zones irriguées demeurent encore intactes.

Afin de gérer la propagation de l’escargot, il est prévu de former les agriculteurs, d’informer les populations et d’ériger des barrières physiques au déplacement des escargots. Il est aussi prévu le recours à des méthodes mécaniques et à des schémas de gestion communautaire du fléau.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +