02 janvier 2017 - 17:30 |

L'industrie de la tomate toujours très inquiète au Nigeria

L'agro-industrie de la tomate au Nigeria a terminé 2016 très inquiète. La Banque centrale ne semble pas vouloir revenir sur sa politique de restriction d'accès aux devises pour l'importation de certaines matières première, ce qui risque d'entrainer le dépôt de bilan d'opérateurs dans la filière de la sauce  tomate -filière qui représente 19 milliards de nairas (€ 57,5 millions)- avant la fin du deuxième trimestre 2017, rapporte The Guardian (lire nos informations).

Avant cette interdiction, l'industrie importait pour € 152 millions de concentré de tomate, dont € 45 millions de triple concentré. Des ingrédients indispensables pour fabriquer la sauce tomate, est-il rappelé.

Un des acteurs majeurs, Erisco Foods Limited, aurait déjà réduit son activité avec pour objectif de fermer son usine de € 135 millions et de s'implanter dans un pays voisin, a annoncé le mois dernier son patron, Eric Umeofia. Il avait précisé que de l'extérieur, il pourrait produire le concentré de tomate et l'exporter vers le Nigeria, ce qui serait plus rentable, selon lui, que de le produire sur place.

Mots-clés: 
Filières: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +