17 mai 2019 - 14:56 |

Les douaniers ghanéens pourront bientôt accueillir en chinois les investisseurs

Signe des temps, plus de 100 responsables de l'aéroport international de Kotoka à Accra ont démarré hier une formation pour apprendre le chinois à l'Institut Confucius de l'Université du Ghana. A raison de 12 heures par semaine durant huit semaines, l'enseignement est totalement pris en charge financièrement par l'Institut.

En effet, a souligné Chu Beijuan, directeur de l'Institut, de plus en plus de Chinois viennent au Ghana pour faire des affaires. Pouvoir échanger permet de promouvoir des liens d'amitiés entre les deux peuples, a-t-il souligné. Commencer par les douanes est, sans doute, astucieux avec dans le viseur la tenue, du 19 au 21 juin prochain de la China Trade Week Ghana.

Ce sera la troisième édition qui s'inscrit dans le cadre de la nouvelle Route de la soie, rebaptisée 'Initiative de la ceinture et de la route (Belt and Road Initiative), la ceinture faisant référence à l'immense projet de développement des infrastructures routières et ferroviaire reliant la Chine et les 152 pays, tandis que la route fait référence à la route maritime, dite encore 21st Century Maritime Silk Roard.

Selon l'agence chinoise Xinhua, les échanges bilatéraux entre le Ghana et la Chine ont progressé de 11,7% entre 2016 et 2017 pour atteindre $ 6,67 milliards.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +