29 septembre 2020 - 18:49 |

Grâce à l'agriculture, l'Uemoa n'entrera pas en récession cette année

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) devrait enregistrer une croissance de 1,3% en 2020 contre 6,1% en 2019, rapporte un communiqué de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). C'est l'agriculture qui sauve la mise, en quelque sorte.

 

"La baisse de l'activité économique dans l'Union a été principalement impulsée par les secteurs tertiaire et secondaire dont les valeurs ajoutées ont baissé respectivement de 3,4% et 3,6% au deuxième trimestre 2020. Par contre, la valeur ajoutée du secteur primaire s’est accrue de 3,1%, en raison de la bonne tenue de la production agricole. Au total, pour l’ensemble de l’année 2020, l’Union enregistrerait une croissance économique de 1,3%, après une réalisation de 6,1% en 2019", selon le communiqué de la Banque.

La zone économique composée du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo n’entrera donc pas en récession malgré les chocs engendrés par la pandémie du nouveau coronavirus.

Selon la BCEAO,
les réserves de change de l'UEMOA se sont consolidées sur une base annuelle, assurant la couverture de 6,2 mois d'importations de biens et services à fin juin 2020.

 

Côte inflation, le taux  est attendu en moyenne à 1,8% en 2020 et à 2% en 2021. A noter qu'il a grimpé à 1,7% au deuxième trimestre contre 1,2% au premier à cause du renchérissement des céréales locales, des produits de la pêche, des légumes frais ainsi que des tubercules et plantains, en raison de la perturbation dans les circuits de distribution due au contexte de la pandémie de Covid-19.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +