Cap sur les cultures bio fortifiantes au Niger

 Cap sur les cultures bio fortifiantes au Niger
Partager vers

Dans le cadre du projet “Agriculture sensible aux enjeux nutritionnels et renforcement des capacités des petits producteurs”, la Banque mondiale et le Niger ont signé vendredi, un accord de FCFA 1,5 milliard ($ 2,5 millions), don du Japon.

Le projet, qui sera mis en œuvre par le Programme d’actions communautaires (PAC3), va mettre l’accent sur l’augmentation de la production de cultures bio fortifiantes comme le niébé et la patate douce, ainsi que des produits de jardinage dans 5 communes des régions de Tahoua et de Maradi au profit de 5 000 femmes en particulier, pour une durée de deux ans. Il s’agit notamment, des communes de Bambeye, Bangui et Kao dans la région de Tahoua et des communes de Korgom et Hawandawaki dans la région de Maradi qui renferment au total, 100 villages.

 

Autres Articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *