25 novembre 2020 - 19:07 |

Les États-Unis taxent les importations d'engrais phosphatés du Maroc et de la Russie

Suite à la plainte déposée fin juin par la société américaine d’engrais Mosaic, le département américain du Commerce a annoncé hier qu’il allait appliquer des droits préliminaires sur les importations d'engrais phosphatés en provenance de Russie et du Maroc, après avoir ouvert une enquête pour déterminer si les producteurs de ces pays recevaient des subventions injustes.

Les droits préliminaires ont été fixés à 23,46% sur les importations du groupe OCP et autres producteurs du Maroc, à 20,94% sur celles du russe Phosagro, de 72,50% sur EuroChem et de 32,92% sur tous les autres producteurs russes. La décision finale du département du commerce est attendue le 8 février, suivie de la décision finale de la Commission du commerce international le 25 mars, avec l'émission d'une ordonnance le 1er avril.

L'année dernière, les importations d'engrais phosphatés du Maroc étaient évaluées à environ $729 millions et celle de la Russie à environ $299 million, selon les données du département.

Au moment de la plainte déposée par Mosaïc, le groupe marocain OCP avait laissé entendre qu’il pourrait interrompre ses ventes aux Etats-Unis pour réorienter ses exportations vers d’autres marchés. Les résultats sur les neuf mois clos au 30 septembre 2020, montrent que la part de l’Amérique du Nord dans les exportations d’engrais du groupe se situe à 10% contre 21% aux mêmes périodes en 2018 et 2019. En revanche, les exportations ont progressé en Amérique du Sud (38% des exportations totales contre 32% sur la même période en 2019) et à l’Asie (15% contre 7%). La part de l’Afrique dans les exportations de l’OCP diminue régulièrement : de 25% en 2018, elle atteint 21% en 2019 et 18% en 2020. Sur les neuf mois, les expéditions d’engrais ont grimpé de 26,5% pour atteindre 8,6 Mt.

En terme de résultat, le chiffre d’affaires a baissé de 2% à 41 686 millions de dirhams ($4,34 milliards) en raison de la baisse des prix mais qui a été compensé par une hausse des volumes exportés. Le bénéfice brut de la période est quasi stable à 26 829 millions de dirhams, la baisse des coûts des matières premières, principalement le soufre, ayant été compensée par la baisse des prix. Enfin, le résultat opérationnel sur neuf mois 2020 s'est élevé à 4 008 millions de dirhams, en recul de 39%, principalement impacté par la charge non récurrente de 3 milliards de dirhams, liée à la contribution de l’OCP au le Fonds national spécial Covid-19 au deuxième trimestre de 2020.

L’OCP estime que l’amélioration progressive des prix au troisième trimestre devrait se poursuivre au quatrième trimestre de 2020.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +