28 mai 2020 - 16:35 |

Les mesures liées au Covid-19 font grimper la fiscalité informelle en Afrique de l'Ouest

Depuis les mesures de restriction sanitaire liées au Covid-19 prises en Afrique de l'Ouest, les commerçants auraient enregistré des pertes allant de 10% à 30% de produits périssables et de bétail, selon des statistiques collectées par le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS). En outre, la collecte illégale de taxes aux points de contrôle routiers aurait augmenté de 50%.

Selon une autre étude de Réseau Billital Maroobé, rapportée par Reuters, l'activité de 42% des éleveurs étaient au point mort en Afrique de l'Ouest.

Brahima Cissé, un expert des marchés régionaux au Cilss interrogé par l'agence de presse, souligne que l'impact des mesures ne se ressent pas partout et que certains couloirs économiques sont moins touchés que d'autres. Cependant, il souligne n'avoir jamais vu jusqu'alors un impact d'une telle ampleur.

"Il y a une totale désorganisation du marché ce qui rend l'impact sans précédent", explique-t-il. " Les gens dans les zones rurales ne savent même pas où aller pour vendre leurs produits pour survivre."

Au Bénin, la situation est aggravée par le fait que le Nigeria avait déjà fermé sa frontière en août dernier pour une toute autre raison : la lutte contre le commerce illégal. En Mauritanie, si les marchandises sont autorisées à passer la frontière, les personnes ne le sont pas et donc les éleveurs avec leur troupeau.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +