01 juillet 2019 - 18:11 |

Le Ghana lance une initiative pour développer l'industrie de l'élevage

Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a lancé la campagne «Élevage pour l’alimentation et l’emploi» (Rearing for Food and Jobs -RFJ), un autre module du programme phare de son administration - «Planter pour l’alimentation et l’emploi» (Planting for Food and Jobs).

La campagne, qui durera cinq ans, de 2019 à 2023, "développera une industrie de l'élevage compétitive et plus efficace, qui augmentera la production nationale, réduira les importations de produits de l'élevage, contribuera à la création d'emplois, et à améliorer les moyens de subsistance des acteurs de la chaîne de valeur de l'élevage" a déclaré le président du Ghana.

En lançant la campagne le lundi 25 juin 2019 à Wa, dans la région de l'Upper West Region le président a déploré le fort déclin du secteur de l'élevage au Ghana, en grande partie attribuable au coût élevé de la production et à la concurrence des importations de bétail et ses produits à bas prix, obligeant la plupart des éleveurs à cesser de produire de la viande et à se concentrer uniquement sur la production végétale.

Le Ghana importe pour $400 millions par an de produits carnés, la production locale de viande ne couvrant que 19% des besoins du pays en viande. Aujourd’hui, seulement 6 fermes d’élevage sont en activité contre 28 en 19993.

Le RFJ se concentrera sur l'amélioration des races, la productivité et la production, le développement des infrastructures (installations d'abattage, de transformation et de commercialisation), la production d'aliments pour animaux, la santé des animaux et la lutte contre les maladies, le développement des pâturages collectifs, la commercialisation de la production animale et le développement de l’esprit d’entreprise et de l’e-agriculture.

«Au cours des cinq années de la campagne RFJ, il est prévu que 40 500 petits ruminants, principalement des ovins et des caprins, 38 000 cochons, 258 000 coqs et plus 660 000 pintades, qui ne se rendront pas au Burkina Faso, seront distribuées aux éleveurs et futurs exploitants agricoles dans tout le pays », a déclaré le président Akufo-Addo. En outre, a-t-il ajouté « 3000 éleveurs bénéficieront d'un programme d'insémination artificielle visant à augmenter la production de viande moyenne ».

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +