01 décembre 2020 - 15:33 |

L’Afrique, la nouvelle frontière pour les cultures OGM ?

Le nombre de pays africains pratiquant la culture OGM a doublé en 2019, montre le dernier apport Global Status of Commercialized Biotech/GM Crops 2019 publié par l'International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications (ISAAA), qui estime que le continent dispose du plus grand potentiel pour tirer parti des OGM.

Mais, le nombre de pays ayant adopté les cultures OGM n’est que de six, contre trois en 2018, et les superficies OGM ne couvrent que 2,9 millions d’hectares (ha), soit 1,54% de la superficie mondiale. Les nouveaux entrants sont le Nigeria avec le niébé BT résistant aux foreurs de gousses sur 700 hectares (ha), le Kenya et le Malawi (6000 ha), qui ont tous les deux adoptés le coton Bt. L’Afrique du Sud figure toujours parmi les dix premiers producteurs mondiaux avec 2,7 millions ha en coton, maïs et soja. Les autres pays sont le Soudan (236 200 ha), l’Eswatini (401 ha) et l’Ethiopie (311 ha) pour le coton.

L’ISSA indique que plusieurs pays africains entreprennent des démarches pour passer des essais en champ confiné à la phase de rejet dans l'environnement. Il s’agit du Mozambique pour le maïs tolérant à la sécheresse, du Kenya et du Rwanda pour le manioc résistant aux stries brunes. En outre, le Ghana et le Niger ont amélioré leur réglementation en matière de biosécurité pour faciliter le développement et l'adoption de cultures biotechnologiques.

Au niveau mondial, les cultures OGM marquent le pas

L’expansion des cultures OGM s’est arrêtée en 2019 avec une légère baisse des superficies (0,7%) à 190,4 millions ha. Vingt-neuf pays les pratiquent, dont 24 pays en développement. L’ISSA observe que Les taux d'adoption des cinq principaux pays producteurs de plantes biotechnologiques – les Etats-Unis, le Brésil, l’Argentine, le Canada et l’Inde - ont presque atteint la saturation. Ces cinq pays ont ensemencé 91% de la superficie des cultures biotechnologiques mondiales. 

Le soja, en retrait de 4% par rapport à 2018, demeure la principale culture biotechnologique avec 91,9 millions ha, soit 48,2% de la superficie mondiale des cultures biotechnologiques. Viennent ensuite le maïs (60,9 millions ha, 32%), le coton (25,7 millions ha, 13,5%) et le canola (10,1 millions ha, 5,3%). Sur la base de la superficie cultivée mondiale pour les cultures individuelles, 79% du coton, 74% du soja, 31% du maïs et 27% du canola étaient des cultures biotechnologiques en 2019.

isaaa_carte.png

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +