02 juin 2020 - 18:30 |

Forte contraction de l’industrie agroalimentaire au Ghana

Les entreprises ghanéennes de l'agroalimentaire ont été fortement impactées par la pandémie du Covid-19 enregistrant une réduction de 61,2% de leur revenus mensuels moyens, selon une enquête menée par la Chamber of Agribusiness Ghana (CAG).

Ce sont les PME agroalimentaires qui ont le plus souffert avec une réduction de 77,4% de leur chiffre d’affaires, les grandes entreprises résistant mieux.

Plus de 80% des entreprises agroalimentaires interrogées dans le cadre de l’enquête ont admis que la pandémie avait eu un impact sur leurs opérations. Cela s’est matérialisé par la perturbation des activités commerciales, l'augmentation des dépenses des entreprises, la réduction de l'offre et de la production, la difficulté à assurer le paiement des salaires et à honorer les obligations fiscales ainsi que la menace pour la santé et la vie des employés.

Face à cette situation, la CAG a appelé le gouvernement à dresser le profil des principales zones de production alimentaire du pays et à hiérarchiser les ressources. Les cultures assurant la sécurité alimentaire comme le riz, le maïs, le soja, le sorgho, l'igname, la pomme de terre, le niébé, le manioc, le millet et les arachides devraient être prioritaires. Les chaînes de valeur de la volaille, de l'élevage et de l'aquaculture devraient aussi être incluses dans le plan de relance souligne la CAG.

La chambre a, en outre, demandé au gouvernement d’instituer un comité ad hoc, similaire au Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA), comprenant un groupe d'experts de haut niveau et des institutions concernées pour superviser les efforts à entreprendre d'urgence.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +