03 mai 2019 - 17:08 |

Six Nigérians tombent dans une pauvreté extrême, donc malnutris, chaque minute

Au Nigeria, les acteurs de l’industrie alimentaire se sont réunis pour renforcer une politique visant à réduire la malnutrition grâce à l’enrichissement des aliments. Ils ont préconisé la mise en place de cette politique lors de la réunion de l'Alliance nationale pour la fortification (NFA) à Lagos, financé par la Fondation Gates, souligne The Guardian Nigeria.

L'enrichissement des aliments est un processus consistant à ajouter des vitamines et des minéraux pour améliorer la qualité nutritionnelle des aliments transformés. L’objectif de cette réunion était de discuter des différents moyens susceptibles de renforcer la NFA, et de l'état actuel des programmes d'enrichissement des aliments à grande échelle. Le directeur de la sécurité alimentaire et de la nutrition appliquée de l'Agence nationale pour la gestion et le contrôle des aliments et drogues (NAFDAC), Sherif Olagunju, précise que toutes les populations du pays, en particulier dans les zones rurales, n’ont pas facilement accès aux produits alimentaires enrichis.

Une réunion qui se présente dans un contexte nigérian bien particulier puisque dans le même temps, le Fonds des Nations Unies pour la population a publié son rapport de 2019. Ce dernier témoigne que de plus en plus de Nigérians tombent dans la pauvreté alors que la population du pays ne cesse de croitre, atteignant désormais 201 millions habitants. Le Vanguard dresse un constat alarmant en indiquant que six Nigérians tombent dans une pauvreté extrême chaque minute.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +