04 avril 2017 - 08:15 |

Hausse de 1% de la production et la demande de coton en 2017/18 sur fond de baisse des prix

Le déficit cotonnier mondial devrait persister en 2017/18, avec une production mondiale en hausse  de 1%, à 23,12 millions de tonnes (Mt) mais une demande globale prévue également en progression de 1% en 2017/18 à 24,42 Mt, a indiqué hier le Comité international consultatif sur le coton (CICC).

Partie de 21,04 Mt en 2015/16, avec 22,78 Mt attendue en 2016/17, le dynamisme de cette production résulterait de cours mondiaux élevés en 2016/17, ce qui a encouragé les cotonculteurs à planter. Les rendements, quant à eux, sont anticipés en baisse de 2% en 2017/18, à 761 kg/ha.

Ainsi, la production en Inde augmenterait de 2% à 5,9 Mt, toujours en 2017/18, tandis que les superficies cotonnières en Chine augmenteraient de 3% pour atteindre un total de 3 millions d'hectares après 5 années de réduction des superficies, selon l'ICAC ; la production chinoise atteindrait ainsi 4,8 Mt en 2017/18. Aux Etats-Unis, les superficies seraient aussi plus élevées cette campagne à venir, mais la production serait stable, à 3,8 Mt, car les rendements moyens resteraient à leur moyenne de ces 5 dernières années.

Le CICC s'attend à une hausse de la demande en 2017/18 car le prix du coton devrait baisser alors que la croissance mondiale serait plus forte en 2017 mais aussi en 2018. En Chine, après plusieurs années de ralentissement, la demande des usines textiles aurait déjà progressé de 2% cette campagne 2016/17 en cours, à 7,6 Mt, mais grimperait encore de 1% en 2017/18. Ce qui ne signifie pas pour autant que les importations seraient significativement plus élevées car l'écart de prix entre le coton chinois subventionné et le prix sur le marché international s'est contracté, rendant ainsi la matière première locale plus compétitive et donc attractive. En outre, les filatures à Xinjang, dont la demande progresse, disposent de coton de qualité à proximité, dans leur région.

En Inde, la demande des filatures en matière première devrait progresser de 1% en 2017/18, à 5,2 Mt, après avoir baissé de 3% en 2016/17, à 5,1 Mt,  car les prix intérieurs et internationaux étaient élevés.

Les stocks mondiaux à la fin de la campagne 2016/17 chuteraient de 7% mais demeureraient élevés, à 19,1 Mt. La Chine à elle seule en détiendrait 9,3 Mt alors même que ses stocks auraient chuté de 17% durant la campagne. Et sur 2017/18, le mouvement devrait s'accentuer car, le mois dernier, la Chine a commencé à vendre du coton de ses réserves stratégiques ; au 3 avril, ces ventes totaliseraient 450 000 t. Si le même rythme se poursuit, les stocks chinois ne seraient plus que de 6 Mt à fin août 2017.

Quant aux prix, l'indice Cotlook A grimperait à 78 cents la livre sur 2016/17, contre 70 en 2015/16 ; il serait ramené à 73 cents en 2017/18 et ce, malgré la baisse des stocks mondiaux.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +