06 novembre 2018 - 11:47 |

La transformation de fèves de cacao ne parvient pas à décoller au Nigeria

Le nigérian FTN Cocoa Processors annonce des revenus en hausse de 3718% sur le premier trimestre de l'année, à fin mars, à 126, 2 millions de nairas (€ 304 142) contre 3,3 millions (€ 8 000) fin mars 2017. Cependant, ses pertes après impositions se sont levées 125,6 millions (€ 302 700) contre 102,8 millions (€ 247 700)  au première trimestre 2018.

 

FTN est une des quatre entreprises de transformation de fèves de cacao qui restent au Nigeria. Entreprise privée créée en 1991, elle a fait son introduction en bourse, au Nigeria Stock Exchange, en 2008. Outre la transformation de fèves de cacao, elle est impliquée aussi l'huile de palmiste.

 

L'industrie de transformation du cacao au Nigeria ne parvient pas à décoller. Comme le soulignait début octobre Sayina Riman, président national de la Cocoa Association of Nigeria à notre confrère The  Guardian, ces 10 dernières années, 16 entreprises impliquées dans ce secteur ont fermé, causant la perte d'emploi à 84 000 Nigérians. Quatre demeurent actives : Oluji Cocoa à Ile-Oluji et Coop Cocoa à Akure, toutes deux dans l'Etat d'Ondo,  Ede Cocoa Plant Products dans l'Etat d'Osun et  FTN Cocoa Processors.

 

Pour sauver ce qu'il reste, souligne-t-il, il faut que l'industrie se coordonne ce qui, par ailleurs, permettrait de générer un trillion de nairas dans l'économie.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +