11 janvier 2019 - 16:48 |

Le singapourien Olam se retire du sucre

Le singapourien Olam International Ltd va se retirer son desk trade  sur le sucre a affirmé la porte-parole du groupe Nikki Barber. Une décision qui intervient après que les contrats à terme sur le sucre brut et le sucre blanc sur l’Intercontinental Exchange (ICE) ont terminé 2018 à leur plus bas niveau depuis 2008, la surabondance de l'offre mondiale ayant entraîné une deuxième baisse annuelle consécutive (voir Chute des cours mondiaux des produits agricoles africains en 2018, hors cacao et blé).

Olam détient deux sucreries en Inde d'une capacité total d'un million de tonnes de canne. Le groupe a aussi créé en 2017 une joint-venture à 50/50 avec le plus grand producteur de sucre d’Asie le groupe Mitr Phol, Far East Agri (FEA).

Le singapourien est la dernière société en date à se retirer du sucre. Fin novembre dernier, Biosev SA, le fabricant de sucre et d’éthanol contrôlé Louis Dreyfus Co, après avoir cédé deux sucreries dans le dans le nord-est du Brésil pour environ $70 millions, a engagé la banque Rabobank afin de rechercher des acheteurs potentiels pour ses neuf unités de production dans la région centre-sud du Brésil. En août dernier, le singapourien Wilmar International Ltd a racheté le négoce du sucre de son rival Bunge pour un montant non divulgué.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +