15 février 2018 - 09:00 |

La commercialisation de la noix de cajou s’ouvre sous de bons auspices en Côte d’Ivoire

La campagne de commercialisation de la noix de cajou 2018 en Côte d’Ivoire démarre officiellement aujourd’hui. Le prix plancher obligatoire a été fixé à FCFA 500 le kilo, soit FCFA 60 de plus qu’en 2017.

Après une excellente campagne 2017, où la Côte d’Ivoire a gardé le premier rang mondial, les prévisions tablent sur 750 000 tonnes pour 2018.

En 2017, la production de noix de cajou s’est élevée à 711 236 tonnes, soit 9,5% de plus qu’en 2016. Le prix moyen bord champ s’est aussi inscrit en hausse à FCFA 715 le kilo, soit 37,5% de plus qu’en 2016. Quelque 350 000 producteurs sont engagés dans la noix de cajou.

Les noix de cajou exportées sont quasiment stables à 614 784 tonnes. Elles ont été acheminées vers le Vietnam (68%), l’Inde (28%) et le Brésil (3%).

La transformation, là où le bât blesse

En revanche, côté transformation et création de valeur ajoutée, et en dépit des objectifs affichés, peu de progrès sont réalisés. Si la capacité installée des 29 unités existantes a légèrement augmenté à 109 500 tonnes, le taux de transformation n’est que de 6,62% (contre 6,22% en 2016), soit 44 628 tonnes. La transformation locale bénéficie pourtant d’une subvention de FCFA 400 par kilo d’amande de cajou produite et commercialisée.

Pour 2018, la Côte d’Ivoire projette de transformer 100 000 tonnes et compte sur les mesures prises cette campagne pour améliorer les performances des unités industrielles et l’accès à la matière première. En effet en 2018, les unités devraient bénéficier d’un fonds d’amorçage, sous la forme d’une ligne de crédit dans les banques locales, et 15% des volumes exportés leurs seront réservés.

En outre, seront mises en œuvre en 2018 le Programme national de recherche sur l’anacarde et le Projet de promotion de la compétitivité de la chaîne de valeur de l’anacarde notamment dans les zones industrielles dédiées à la transformation de la noix de cajou (Bouaké, Bondoukou, Korhogo, Odienné, Séguéla).

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +