18 avril 2018 - 17:00 |

Olam ambitionne de traçer les matières premières et ingrédients alimentaires

Le groupe singapourien Olam lance AtSource, une solution pour tracer les matières premières et ingrédients alimentaires de sa chaîne d’approvisionnement. Fournir des informations sur l’empreinte environnementale et sociale d’un produit, et in fine sur sa durabilité mesurée de la ferme jusqu’à sa fabrication, telle est l’ambition d’AtSource. Un objectif qu’il ne sera pas facile à accomplir tant les chaînes d'approvisionnement agricole mondiale, en particulier dans les marchés émergents, sont fragmentées.

Le PDG d’Olam, Sunny Verghese, ne sous-estime pas l’ampleur de la tâche, déclarant « Ne vous méprenez pas, capturer cette information à grande échelle et à travers toutes nos chaînes d'approvisionnement sera une tâche énorme et coûteuse ». Ajoutant, «Les grandes entreprises du secteur alimentaire investissent de manière significative dans des programmes sociaux et environnementaux pour s'approvisionner de manière plus durable en matières premières, mais le changement ne se fait pas assez vite. Dans le contexte actuel, je dirais qu'il est impossible de dire quelle part de l'approvisionnement alimentaire mondial peut être considérée comme vraiment durable. C'est le vieil adage que si nous ne pouvons pas le mesurer, nous ne pouvons pas l'améliorer ».

Dans un premier temps, AtSource démarrera sur cinq chaines d’approvisionnement à savoir le cacao et la noix de cajou de Côte d’Ivoire, le café du Brésil et du Vietnam et les oignons et l’ail des Etats-Unis.

D’ici à 2025, Olam ambitionne d’intégrer 100% des produits dans AtSource.

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +