18 décembre 2019 - 11:32 |

Au Nigeria, l'inflation alimentaire a été de 14,5% en novembre

Pour le troisième mois consécutif, le Nigeria enregistre une hausse de ses prix en novembre, les produits alimentaires étant particulièrement frappés. Ceci représente la plus longue période d'augmentation du coût de la vie depuis janvier 2017 et la hausse mensuelle la plus forte depuis avril 2018, selon les données publiées hier par le Bureau des statistiques.

En données annuelles, l'inflation en novembre a atteint 11,85% ; elle avait été de 11,61% en octobre. Rappelons qu'en août, le taux d'inflation était tombé à son plus bas en quatre ans. Mi-octobre, le gouverneur Godwin Emefiele avait déclaré vouloir conserver sa politique monétaire et avait prévu un taux annuel d'inflation de 12% cette année.

S'agissant des produits alimentaires, l'indice publiée séparément par le Bureau des Statistiques fait état d'une hausse de 14,48% en novembre contre 14,09% en octobre. La question, maintenant, est de savoir si les producteurs -les agriculteurs- en ont bénéficié.

Rappelons qu'en août, le pays a fermé ses frontières terrestres afin de combattre la  contrebande du riz et d'autres produits, une mesure qui a provoqué une envolée des prix, selon les consommateurs et économistes, rapporte Reuters.

Notons que le président Muhammadu Buhari a approuvé hier le budget 2020 de 10,50 trillions de nairas ($ 34,6 milliards), son premier budget à être validé si tôt et surtout avant le démarrage dudit exercice. Un budget qui prévoit un déficit de 1,52% du PIB estimé, soit environ  2,18 trillions de nairas. Ce déficit serait financé en ayant recours aux emprunts nationaux et aux marchés financiers mondiaux. La production de pétrole est estimée à 2,18 millions de barils par jour au prix moyen anticipé à $ 57 le baril.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +