20 août 2015 - 00:30 |

Sucden déboutée de sa plainte contre le cacao d'Africa Sourcing et du CCC de Côte d'Ivoire

La société Sucden (voir nos informations http://tinyurl.com/q8x8kob) qui poursuivait, en justice à Londres l'exportateur Ivoirien Africa Sourcing (voir nos informations http://tinyurl.com/njy9ba8 ) et le régulateur ivoirien, le Conseil café-cacao (CCC) pour "mauvaise qualité" de cacao livré par Africa Sourcing, a été déboutée par la justice anglaise, a appris APA, hier, de sources judiciaires, dans la capitale économique ivoirienne.

Les juges londoniens, selon ces sources, ont rejeté, le 7 août dernier, "la totalité des réclamations et demandes" de la partie plaignante, Sucden, qu’ils ont, par ailleurs, "condamnée à rembourser les frais légaux d’Africa Sourcing et du CCC".

Pour les faits rapportés par les mêmes sources, il ressort que dans le cadre des contrats internationaux organisés par le CCC, Africa Sourcing a livré à Sucden du cacao que Sucden a jugé de "mauvaise" qualité et Sucden a donc assigné en justice à Londres l'exportateur Ivoirien et le CCC, régulateur Ivoirien.

Pourtant, au départ à Abidjan, Sucden avait "analysé et approuvé par écrit" la qualité du cacao. Néanmoins, la société réclamait au CCC la somme de € 2 millions (FCFA1,3 milliard CFA) pour "réfraction qualité".

Le tribunal de Londres n’a pas suivi Sucden dans sa requête. Selon le verdict rendu, le cacao qui a été "ré-analysé à la demande des juges, est d’excellente qualité (Grade 2) et rempli tous les critères de qualité (brisures, crabots, débris de tamisage", souligne-t-on.

Contrairement aux allégations de Sucden, les juges ont, également, indiqué que dans les règles du cacao, les critères de qualité de l’acide Free Faty Acid (FFA) n’est pas un critère par défaut mais un critère optionnel. En outre, "les juges ont fait analyser le FFA et ont trouvé de très bon taux de FFA", précisent ces mêmes sources judiciaires.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +