21 mars 2018 - 08:30 |

Au Nigeria, le secteur privé invité au nouveau Conseil national de la sécurité alimentaire

Au Nigeria, le secteur privé aura un rôle consultatif au sein du Conseil national de la sécurité alimentaire inauguré lundi par le président Muhammadu Buhari.

Le chef de l'Etat a souligné vouloir présider en personne ce Conseil. Annoncé seulement en début de semaine dernière, lors d'une rencontre avec des resposnables de la filière riz, il a approuvé vendredi dernier une liste de membres  qui comprend des gouverneurs d'Etats (Kebbi, Taraba, Plateau, Lagos, Ebonyi, Delta, selon la presse locale), des ministres (Agriculture, Finances, Intérieur, Industrie, Commerce et investissements, Ressources hydrauliques, Environnement, Budget et planification), le conseiller à la Sécurité nationale, le gouverneur de la Banque centrale, le controleur général du Service de l'immigration, entre autres.

S'agissant du secteur privé, aucune déclaration n'a été faite quand au choix des représentants.

L'objectif est de faire du Conseil un "think tank" qui formulera des propositions, le secteur privé étant également amené à faire des contributions.

Le Conseil devrait analyser, prioritairement, le dossier des tensions entre agriculteurs et éleveurs, l'impact du changement climatique et de la désertification sur les terres agricoles, mais aussi les dossiers liés aux pâturages,  aux cours d'eau, à l'impact du déversement de pétrole sur els communautés de pêcheurs du Delta du Niger, etc. Il devrait aussi traiter des questions de contrebande et de piraterie, et analysera l'impact des politiques régionales et mondiales sur la sécurité alimentaire au Nigeria.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +