21 mai 2021 - 14:49 |

20 ans de prison pour 5 producteurs de cacao en Côte d'Ivoire qui font travailler des enfants

La sentence s’est voulue, sans aucun doute, exemplaire. Mercredi, 22 Ivoiriens ont été condamnées pour trafic d’enfants sur les plantations de cacao dont 5 à 20 ans de prison et 17 à cinq ans. Ceci fait suite à l’opération de police « Nawa 2 » menée les 6 et 7 mai dans la région de Soubré, dans le sud-ouest du pays, et qui a permis de sortir des plantations 63 enfants qui, pour l’essentiel, venaient du Burkina Faso.

"Nawa 2" est la cinquième opération policière de ce type dans le pays depuis 2009 ; c’est la première à Soubré depuis 2014. L’opération a mobilisé une centaine une centaine d’éléments des Forces de défense et de sécurité composés de la Police, de la Gendarmerie, des Eaux et Forêts, d’Interpol, de l’UTC, ainsi que des journalistes et personnes civiles. En effet, il en va de la crédibilité de la Côte d’Ivoire dans sa lutte contre le travail des enfants, condition sine qua non pour que le numéro 1 mondial de la fève puisse continuer à vendre son cacao notamment en Europe, en Amérique du Nord, au Japon, etc.

Source : Cocoa Initiative

Brahima Coulibaly du Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants (CNS) a indiqué que des opérations dans d’autres régions du pays devraient être menés d’ici quelques mois. Pour sa part, la police et notamment l’unité spéciale dédiée au travail des enfants, souligne qu’elle manque de moyens pour faire son travail efficacement.

Selon le CNS, quelque 300 personnes ont été condamnées pour trafic d'enfants par la justice ivoirienne entre 2012 et 2020. Environ 2 000 enfants ont été retirés des plantations de cacao depuis 2019, toujours selon le CNS (lire nos informations dont Un nouveau rapport confirme la hausse du travail des enfants dans le cacao en Côte Ivoire et au Ghana).

Rappelons que face aux levées de boucliers des ONG et des consommateurs occidentaux sur le travail des enfants, l’Union européenne et les Etats-Unis exercent une pression croissante sur la Côte d’Ivoire pour éradiquer le travail des enfants dans la cacaoculture (lire nos informations entre autres : Les multinationales du chocolat assignées en justice aux Etats-Unis pour le travail des enfants). L'Union eurioépenen représente 60% des importations mondiales de cacao.

 

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +