25 octobre 2016 - 12:30 |

L'envol des exportations de produits agricoles du Nigeria

La faiblesse du naira est bonne pour les exportations du Nigeria. Et le fret aérien se développe considérablement. Selon les deux principales compagnies chargées du fret aérien et interrogées par Business Day, Skyways Aviation Handling Company (Sahcol) et Nigerian Aviation Handling (Nahco), le fret aérien aurait fait un bond de 39% au premier semestre.

Certes, les volumes importés demeurent encore largement supérieurs aux exportations. Mais l'écart se ressert.

Ainsi, le fret aérien à l'importation traitée par Sahcol a baissé de 27,2% à 6,8 Mt tandis que les exportations ont fait un bond de 84% à 2,5 Mt. Quant à Nahco, ses importations ont chuté de 24% à 21,8 Mt et ses exportations ont progressé de 25% à 5,2 Mt.

La hausse de volumes exportés porterait essentiellement sur l'huile de palme, les légumes frais et secs, les melons (Egusi), les graines d'ogbono (mangue sauvage), les noix de cajou, le gingembre, l'ail, l'oseille (zobo), le manioc, les plantains, le poivre, le cacao, le kola amer, la noix de kola, le gari (pâte de manioc), le poisson fumé, la farine de manioc et de plantain,  le taro, selon une étude de Chibyke Global

Rappelons que depuis la décision de laisser flotter le naira en juin, la monnaie nigériane ne cesse de perdre de la valeur. Et si le gouverneur de la Banque centrale Godwin Emefiele a promis que le taux de change serait déterminé par les seules conditions de marché, il a maintenu un contrôle serré sur l'allocation de devises afin de limiter les importations. D'où un écart qui ne cesse de se creuser entre la valeur du naira sur le marché officiel et parallèle, écart allant de quelque 300 rands au dollar à 500. Une politique monétaire que le consommateur ressent fortement, le taux d'inflation ayant atteint 17,5% en août sur une base annuelle.

Filières: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +