28 mai 2018 - 17:45 |

Coton : Surface Wilmar jette son dévolu sur Cottco au Zimbabwe

Surface Wilmar  une joint-venture entre le groupe alimentaire singapourien Wilmar et le groupe indien Midex Global Pvt Ltd, a proposé de prendre une participation de 50% dans la Cotton Company of Zimbabwe (Cottco), en difficultés, avec le contrôle de la direction lors de la réunion de la Commission parlementaire sur l’agriculture mardi dernier. Simultanément, Surface Wilmar a indiqué vouloir injecter $100 millions dans la société pour relancer ses activités.

Avec cette proposition, Surface Wilmar, une des plus importantes société de raffinage d’huile comestible à base de graines de soja et de coton, compte sécuriser son approvisionnement en matières premières et mettre fin à la chute vertigineuse de la production de coton au Zimbabwe. Surface Wilmar détient aussi, depuis 2015, une participation de 49% dans Olivine Industries, fabricant diversifié de biens de consommation dont de l’huile alimentaire et de la margarine, qu’il a racheté à Cotton Holdings Ltd (anciennement AICO Africa Limited). 

Le Zimbabwe a produit jusqu’à 350 000 tonnes de coton par le passé. La production est tombée à un plus bas de 28 000 tonnes en 2016 mais remonte doucement depuis deux campagnes (cf. nos informations). «Cela nous préoccupe parce que notre société produit de l’huile et que nous nous intéressons à la quantité de coton produite. Si le secteur du coton est en train de mourir, alors notre entreprise va mourir. Sur les trois dernières années, le gouvernement a financé Cottco, mais ceci l’a été à fonds perdus car il n’y a pas eu d’augmentation de la production. Nous pensons donc que nous devrions diriger Cottco pour augmenter la production », a déclaré Sylvester Mangani, directeur de Surface Wilmar à la Commission parlementaire. « Une fois Cottco relancée, le pays aura entre 150 000 et 200 000 tonnes de coton-graine, ce qui fournira un tiers des besoins en huile du pays » a-t-il affirmé.

Le directeur a encore précisé, qu’à ce stade, Surface Wilmar n’avait pas eu accès aux comptes de Cottco ajoutant "S'il y a des dettes à Cottco, nous proposons que la dette soit imbriquée dans ZAMCO (Zimbabwe Asset Management Company) ».

Cottco est impliquée dans l’achat, la transformation et la commercialisation du coton. Elle exploite six usines d'égrenage à Kadoma, Chiredzi, Sanyati, Gokwe, Muzarabani et Chiredzi, avec une capacité annuelle d'environ 130 000 tonnes. Elle compte aussi plus de 20 points de ventes dans les zones de production.

Un autre singapourien , Olam International, a pris le contrôle de Coton Tchad le mois dernier (cf. nos informations).

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +