La Task Force sur l’Afrique rurale plante les jalons de ses axes de travail

 La Task Force sur l’Afrique rurale plante les jalons de ses axes de travail
Partager vers

Créée à l’initiative de la Commission européenne pour renforcer le partenariat avec les pays africains dans les domaines de l’agriculture et l’alimentation, la Task Force sur l’Afrique rurale a planté les jalons de ses axes de travail vendredi dernier lors de sa première réunion.

Composée d’un groupe de 11 experts européens et africains* avec des profils différents, la Task Force devra livrer en janvier 2019 des recommandations sur le rôle du secteur agro-alimentaire et agro-industriel européen dans le développement économique durable de l’Afrique. « Le but de ce nouveau groupe de travail est de rassembler l’expertise africaine et européenne pour renforcer le rôle du secteur agroalimentaire et des entreprises dans la création d’emploi et la croissance durable en Afrique » a déclaré le commissaire à l’Agriculture et au développement rural, Phil Hogan.

Un des enjeux de l’Afrique  est la création d’emploi. Chaque année, il est nécessaire d’en créer 18 millions or seulement 3 millions le sont a souligné Phil Hogan lors de cette première réunion. Pour le commissaire Holgan, les priorités sur les axes de travail sont l’éducation pour l’accès aux technologiques mais aussi pour l’entrepreneuriat, l’agrobusiness, la mise en œuvre de la stratégie des indications géographiques, la transformation numérique et la recherche.

Pour la commissaire au Développement Neven Mimica, la Task Force devra travailler sur différents thèmes pertinents comme le changement climatique, l’environnement, le commerce, les infrastructures et l’énergie. « Vous devrez maintenir une forte coordination avec d’autres secteurs clés et veiller à ce que toutes les dimensions parallèles soient prises en compte afin d’assurer la cohérence des politiques » a-t-elle mentionnée.

Six réunions informelles devraient se dérouler au cours de l’année.

* Sont membres la Task Force : l’Irlandais Tom Arnold, l’Ivoirienne Céline Bikpo, l’Hollandais Kees Blokland, l’Allemand Albert Engel, le Français Bruno Losch, le Belge Baudouin Michel, le Camerounais Joseph Owona Kono, l’Italien Franscesco Rampa, la Nigeriane Chinwe Ifejika Speranza, l’Allemande Christine Wieck et le Zimbabwéen Mashiri Zvarimawa

Autres Articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *