28 août 2019 - 14:30 |

Le PAM signe avec le Liberia son programme 2019/23 et s'inquiète du Burkina

Le Liberia a signé hier avec le programme mondial alimentaire (PAM) son plan stratégique national portant sur la période 2019-2023, souligne le Daily Observer.

Doté d'un budget de $ 50,2 millions, le programme tend notamment à renforcer les programmes agricoles ruraux, l'éducation et la santé dans le cadre de son programme de nourriture scolaire confectionnée à la maison. L'objectif est d'accroître la scolarisation, améliorer les performances scolaires et décourager le taux d'enfants quittant l'école. Pour sa part, le gouvernement du Liberia a alloué $ 500 000 sur son budget 2019/20 pour soutenir ce programme scolaire.

Dans ce cadre, au lieu que le PAM importe des produits alimentaires pour aider à nourrir les enfants scolarisés, le Programme se fournit localement, auprès des agriculteurs. Outre le côté alimentaire et scolaire, cela injecte des finances dans l'économie locale et créé un marché pour les producteurs.

Dans son rapport annuel La faim dans le monde 2019 publié le 14 août dernier, le PAM rappelle 821 millions de personnes, soit plus d'une personne sur neuf dans le monde, n'ont pas assez à manger. Rappelons que le PAM fournit chaque jour des repas à 300 000 élèves dans neuf pays.

L'insécurité au Burkina perturbe l'alimentation

Au Burkina Faso, où le directeur exécutif du PA, David Beasley s'est rendu du 12 au 14 août, la montée de l’insécurité dans certaines parties du pays le plonge dans une situation humanitaire préoccupante. Le nombre des déplacements internes a été multiplié par cinq depuis décembre 2018 avec près de 240 000 personnes connues officiellement pour avoir été contraintes d’abandonner leur maison et moyens d’existence. L'insécurité perturbe l'alimentation et le commerce, exposant les populations à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +