29 mars 2019 - 14:31 |

Fort engagement de la BAD dans les PME en Afrique de l'Ouest

La Banque africaine de développement (BAD) cible les entreprises ouest-africaines à fort potentiel de croissance avec des investissements cumulés de €30,3 millions les 28 et 29 mars dans les fonds Uhuru Growth Fund 1 et Adiwale Fund 1.

Le conseil d’administration de la banque a approuvé un investissement de $20 millions (€17,8 millions) dans Uhuru Growth Fund 1, un fonds de première génération parrainé par la société de capital-investissement Uhuru Partners Limited, spécialiste de l’investissement dans les petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique de l’Ouest. S’ajoute une prise de participation de € 12,5 millions dans le fonds de capital-investissement de première génération Adiwale 1, qui cible aussi les PME à fort potentiel de croissance en Afrique de l’Ouest francophone.

Abdu Mukhtar, directeur du développement industriel et commercial de la BAD, a déclaré que l'investissement de la Banque dans  Uhuru Growth Fund 1 est une participation dans une levée de fond organisée par Uhuru pour un total de $200 millions.  « L'appui de la Banque au Uhuru Growth Fund débloquera des capitaux d'autres investisseurs financiers et d'investisseurs commerciaux pour former un fonds qui aidera à renforcer les économies de l'Afrique de l'Ouest, à créer des emplois et à favoriser le développement » a-t-il déclaré. Un fonds qui se présente en accord avec les projets centraux de la BAD : industrialiser l’Afrique, nourrir l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des populations. Uhuru Partners privilégiera les investissements, de l’ordre de $5 millions et plus, dans les secteurs des services aux consommateurs et des services financiers dans les pays d’Afrique de l’Ouest, notamment le Nigeria, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso et le Mali.

Quant à Adiwale Fund 1, il se concentra sur trois grandes thématiques, les services des consommateurs, les services aux entreprises et le secteur industriel, parmi lequel figure l’agro-industrie. Avec une capitalisation cible de €75 millions, le fonds acquerra des participations minoritaires dans les PME qui sont bien implantées sur leur marché. Le volume moyen des transactions du fonds oscillera entre €3 et €8 millions. Au niveau géographique, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso et le Mali sont les premiers pays ciblés, avant le Togo, le Bénin et la Guinée dans un deuxième temps, précise la BAD.

La BAD poursuit donc sa politique d’investissement dans les PME déjà entamée avec notamment son  investissement dans 12 projets pour les entreprises agricoles du Ghana, Burkina Faso, et Nigéria (voir 12 projets de la BAD pour les PME, agricoles notament au Ghana, Burkina et Nigeria).

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +