10 mai 2022 - 16:54 |

Le Parlement européen plaide un Pacte pour un cacao durable de Côte d'Ivoire et du Ghana

Un groupe de parlementaires européens a demandé à la Commission européenne d’ouvrir des négociations avec la Côte d’Ivoire et le Ghana afin de conclure un Pacte économique pour un cacao durable. Il s’agit, plus précisément, de s’attaquer à la question de la faiblesse des prix du cacao.

Rappelons que ces deux pays représentent plus de 60% de l’approvisionnement mondial en cacao ; 67% du cacao ivoirien part à destination de l’Europe. En début d’année, ils avaient invité Bruxelles de les rejoindre afin de créer un pacte économique qui assurerait au cacaoculteur un revenu décent. Dans une lettre du Groupe de travail de la conduite du Business du Parlement européen et dont la teneur est rapportée par Reuters, il est rappelé que la plupart des producteurs vivent en situation d’extrême pauvreté avec moins d’un dollar par jour.

Outre l’aspect humanitaire et social de ces rémunérations extraordinairement basses, c’est aussi une des causes majeures de la déforestation et du recours au travail des enfants, deux facteurs devenus clefs à l’importation de produits dans l’UE. En effet, la Commission européenne se propose de proposer d’ici la fin de l’année une législation de « due diligence » en imposant aux entreprises qui importent dans l’UE de veiller au respect des droits humains et environnementaux dans leur chaine d’approvisionnement.

Un tel accord UE-Côte d’Ivoire-Ghana permettrait de mieux rémunérer le cacao mais aussi de gérer l’approvisionnement en cacao afin de prévenir les chocs de marché.

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +