14 février 2022 - 18:17 |

L'ICCO confirme l'abondance de cacao

On croule, une fois de plus, sous le cacao. L’Organisation internationale du cacao (ICCO) en fait état dans son dernier rapport mensuel de marché paru ce matin : les arrivages de fèves aux ports de Côte d’Ivoire depuis le 1er octobre, date de démarrage de l’actuelle campagne, seraient plus élevés de 1,5% que la précédente, à 1,34 million de tonnes (Mt). Ils s'élevaient à 1,32 Mt l’année dernière à pareille époque mais à 1,419 Mt à fin janvier 2020. Toutefois, le temps sec actuel inquiète pour la campagne intermédiaire qui démarre début avril.

En revanche, les achats cumulés du Ghana du 1er octobre au 6 janvier chutent de 53,9% à 263 000 t. Ceci est notamment le fait de difficultés de chargement dans la seconde principale région de production du pays, la région Ashanti d’où vient 22% du cacao, précise l'ICCO. Rappelons que c’est la région Western qui représente 44 % du cacao ghanéen.  

Surtout, l’ICCO fait état de la révision à la hausse de 449 000 t des stocks de fin de campagne 2020/21 par le Groupe de travail d’experts sur les stocks (lire : Les stocks mondiaux de cacao auraient atteint 1,7 à 1,9 Mt fin 2020/21). Ainsi, les stocks en fin de campagne totalisent 1,764 Mt contre 1,315 Mt fin 2019/20.

Surtout, l’ICCO ouvre son rapport sur les excellentes statistiques mondiales de broyages sur le premier trimestre de la campagne 2021/22. L’organisation explique ce dynamisme de la demande, certes par les campagnes de vaccination contre la Covid qui ont permis la réouverture des économies et qui ont boosté la demande, mais aussi par le fait que la surabondance de l’offre avait permis de réduire le prix du cacao, réduisant ainsi les coûts de fabrication des entreprises des produits du chocolat ce qui les a incités à broyer davantage.

Pourtant, les multinationales du chocolat ont -font...- de la marge ! Rappelons que le groupe suisse Barry Callebaut, a affiché une hausse de plus de 14% de son chiffre d'affaires, à 2,032,3 millions de francs suisses (Fs), ce qui excède sa performance de ses volumes de ventes (+8,9%) sur les trois premiers mois de son actuel exercice 2021/22, se terminant le 30 novembre 2021 (lire : Barry Callebaut affiche une véritable performance sur son 1er trimestre).

Mots-clés: 
Pays: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +