15 novembre 2022 - 12:47 |

Une actu cacao chargée : broyages, fin de grève et formation en Côte d'Ivoire

La semaine démarre fort en nouvelles sur le cacao en Côte d’Ivoire !

Tout d’abord, après les +10% enregistrés en septembre, les broyages de cacao en Côte d’Ivoire ont encore augmenté de 8% en octobre par rapport à octobre 2021, a annoncé hier le Groupement professionnel des exportateurs de café et de cacao de Côte d'Ivoire (Gepex). En volume, ceci représente 58 555 tonnes (t) de fèves transformées localement en poudre et beurre par les six plus grandes entreprises locales, dont Barry Callebaut, Olam ou encore Cargill.  Rappelons que les capacités de broyage de la Côte d‘Ivoire sont de 712 000 t, le géant africain du cacao rivalisant avec les Pays-Bas pour la place de leader mondial en capacité de broyages.

Deuxièmement, hier aussi, les dockers au port de San Pedro ont repris leur travail après une semaine de grève qui a bloqué durant une semaine les arrivages de cacao au port (lire : Le prix du cacao flambe à Londres face à la grève des dockers en Côte d'Ivoire payés € 0,046 le sacs).

Troisièmement, se déroule actuellement (14-18 novembre) un atelier de formation à l’appui budgétaire de la Côte d’Ivoire par l’Union européenne à l’attention des équipes nationales de l’administration ivoirienne et de la délégation de l’UE.  « L’appui budgétaire accompagnera la transformation recherchée par la Côte d’Ivoire dans trois domaines appuyés par l’UE et ses Etats membres, à savoir le cacao durable, la transition bas carbone et la réforme des finances publiques », indique le gouvernement qui a remarqué que « chaque fois que nous avons à faire à ce type d’instrument, les cadres n’avaient pas tous les tenants pour pouvoir être efficaces dans la conduite de ce type de programme. »

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +