25 février 2020 - 16:07 |

Les négociants ivoiriens de cacao victimes du cacao certifié durable

Le Groupement des négociants ivoiriens (GNI) ont interpellé les grandes multinationales du chocolat  estimant qu’elles évincent les transformateurs et exportateurs ivoiriens du marché du cacao certifié, qui représente aujourd’hui près de la moitié de la production de cacao en Côte d’Ivoire.

« Les transformateurs et les exportateurs ivoiriens sont en train de faire faillite, en raison des primes sur les fèves de cacao certifié durable, dont seules les entreprises internationales installées en Côte d’Ivoire bénéficient » indique le communiqué du GNI. Précisant « Aujourd'hui, 45% de la production Ivoirienne est certifiée durable et fait l'objet de primes importantes au-dessus du prix stabilisé et allant de $70 à 200 par tonne. Ces primes sont à 97 % exclusivement accordées à 7 multinationales installées en Côte d'Ivoire, avec lesquelles les transformateurs et les exportateurs ivoiriens sont en concurrence ».

En plus d’être exclu de ce marché, les négociants ivoiriens ne peuvent plus, non plus acheter de fèves non certifiées, estime le GNI. « C’est un fait établi qu'il est impossible en Côte d’Ivoire d'acheter des fèves de cacao ordinaires sans acheter également du cacao certifié » précise-t-il.

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +