29 avril 2021 - 15:20 |

Une épidémie de fièvre hémorragique dans les élevages de lapins en Côte d'Ivoire

En Côte d’Ivoire, des mortalités massives de lapins suite à des épizooties de fièvre hémorragique virale ont été constatées depuis le début de l’année par le Laboratoire national d’appui au développement agricole (Lanada). Certes, le phénomène n’est pas nouveau, a-t-il été souligné hier en Conseil des ministres : depuis 2016, ces menaces existent mais l’épizootie serait particulièrement virulente ces derniers mois notamment dans les élevages de communes périphériques d’Abidjan, à Port-Bouët, Anyama, Bingerville, Songon, Adzopé et Yopougon.

Au 31 mars 2021, sur une population nationale estimée à 20 000 lapins, 6 315 morts ont été rapportés par les éleveurs, pour un taux de mortalité de 72,95%.

« Dès la confirmation de la présence du virus, une mission d’évaluation de l’étendue de l’infection dans le Grand Abidjan a été conduite durant la période du 15 décembre 2020 au 19 février 2021 par une équipe conjointe de la Direction des Services Vétérinaires (DSV) et de l’Association Nationale des cuniculteurs de Côte d’Ivoire », indique le communiqué du Conseil d’hier.

Face à la situation, une enveloppe de FCFA de 170 millions (€ 260 000) a été allouée pour abattre d’urgence tous les animaux sensibles dans les zones de foyers et de protection, de renforcer la surveillance épidémiologique sur toute l’étendue de territoire national et de vacciner les reproducteurs.

Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +