04 décembre 2017 - 16:45 |

Le commerce extérieur agricole de l’UEMOA pâtit du cacao

Les exportations de biens de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se sont contractés de 9,4% en 2016 par rapport à 2015 à 13 291,2 milliards (Mds), suite à la baisse des produits pétroliers (-22%), du cacao (-9,4%) et dans une moindre mesure du coton (-1,1%), indique la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dans son rapport sur le commerce extérieur de l’UEMOA en 2016 publié le 30 novembre.

Les principaux produits exportés par l’UEMOA sont l’or (23,2% du total des exportations), le cacao (21,8%), les produits pétroliers (9,2%), l’anacarde (5,7%) et le coton (5,6%).

L’évolution des prix de matières premières agricoles exportées par l’Union a été contrastée : positive pour l’anacarde (+13,1%) ; l’huile de palmiste (+22 ,2%), l’huile de palme brute (+14,2%) et le coton (+3,6%) tandis que les cours ont reculé pour le cacao (-7,6%) et le caoutchouc (-1,1%).

Baisse des exportations de cacao en valeur et en volume

Les exportations des produits du cacao ont reculé de 9,4% à FCFA 2 752,5 Mds contre FCFA 3 038 Mds en 2015. A la baisse des cours mondiaux s’est ajoutée la diminution des volumes de 15,2% à 1 473,5 milliers de tonnes. La majorité (72,2%) du cacao est exportée vers l’Europe, puis les Etats-Unis (18,7%).

Deuxième produit agricole exporté par l’UEMOA, l’anacarde se porte bien avec une hausse de 11,4% des exportations à FCFA 719,7 Mds, essentiellement (91,6%) destinées au continent asiatique.

Le coton, troisième produit, a été pénalisé par la baisse de la production en Côte d’Ivoire et au Bénin. Les expéditions sont en retrait de 1,1% à FCFA 711 Mds. Elles sont destinées à l’Asie (65%) et l’Europe 27,9%).

En revanche, les exportations de caoutchouc ont progressé de 10,1% à FCFA 327 Mds en 2016 grâce à la hausse de 21,4% des volumes à 507,4 milliers de tonnes., les cours baissant légèrement. Les marchés de destination sont l’Union européenne (47,1%) et l’Asie (30,6%).

Pour les autres produits d’exportations, principalement des produits agricoles (arachide, produits de la pêche, huile de palme, karité, bois, fruits –bananes- ananas – phosphates, tabac, cigarettes et oignons), leur part dans les exportations totales a baissé à 24,8% contre 28% en 2015 en raison d’une moindre contribution des amandes de karité, du bois et du phosphate, indique la BCEAO.

Par pays destinataire et pour l’ensemble des produits, l’Europe demeure le 1er client de l’UEMOA (45,2%). Elle est suivie par l’Afrique en dépit de la baisse des échanges avec le Nigeria (25,6%), l’Asie (19,06%) et l’Amérique (8,5%).

Des importations de produits alimentaires en hausse

Les importations de biens de l’UEMOA se sont aussi globalement repliées à 13 773,8 Mds, en recul de 10,5%, par rapport à 2016.

En revanche, les importations de produits de consommation ont progressé de 3,4% en 2016 à 4 415,6 Mds et la part des produits alimentaires (qui représente près de 80% des importations des produits de consommation) s’est accrue de 3,3%.

Une hausse imputable en particulier à l’augmentation des importations de riz (18,2%), du sucre (+6,4%) et des boissons (+1,6%) en raison de la croissance de la demande intérieure. Toutefois, les importations de blé (-5,9%) , de lait et de produits laitiers (-13,6%) sont en retrait.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +