05 février 2019 - 13:27 |

Le mécontentement social, facteur de risque en Afrique en 2019, selon la Coface

L'institution française d'assurance-crédit Coface ne se montre guère optimiste quant à la conjoncture mondiale analysée aujourd'hui à l'occasion de son colloque annuel qui se tient à  Paris.

"La multiplication des embûches, comme la montée du risque politique, la forte volatilité des cours des matières premières, les contraintes d’offre, a commencé à ralentir la croissance mondiale en fin d’année 2018, au point d’assombrir les perspectives de 2019 (3% en 2019, après 3,2% en 2018 et 2017)", souligne l'organisme.

Quant à l'Afrique, "De nombreux risques politiques resteront à surveiller cette année dans le monde émergent, en particulier en Afrique, où les populations ont désormais davantage de moyens d’exprimer leurs frustrations (triplement du taux d’accès à internet depuis 2010) dans un contexte de calendrier électoral chargé (Nigeria, Afrique du Sud et Algérie notamment)".

Mais les risques politiques sont également d'actualité en Europe, avec des élections en Grèce, en Espagne et en Allemagne et "un mécontentement social qi se généralise."

Le ralentissement de la croissance en zone euro (+1,6% prévu en 2019) et aux Etats-Unis (+2,3%) exposent les marchés émergents à des effets de contagion, en premier lieu à travers les flux commerciaux, souligne encore la Coface. Dans ce contexte, la croissance du commerce mondial devrait continuer de ralentir cette année à +2.3% seulement attendu cette année.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +