07 décembre 2017 - 15:30 |

N'kalo ne s'attend guère à une hausse prochaine des prix du karité

Le marché ouest-africain du karité a été très calme cette semaine, souligne n'kalo dans son bulletin d'information hebdomadaire. En Côte d'Ivoire, la production a été limitée cette année et la demande bonne tout au long de la campagne, les stocks étant, par conséquent faibles. Au Burkina Faso comme au Mali, en Guinée et au Nigeria, la demande est modeste avec des prix stables. Il en est de même au Ghana où, en outre, les commerçants sont impactés par la fermeture des ponts de Bupei et de Yapei reliant le Nord au Sud.

La baisse des cours mondiaux du cacao rend peu attractives les matières grasses végétales de substitution comme le beurre de karité. "La demande en karité à l’exportation ne devrait pas augmenter significativement dans les prochaines semaines", souligne le spécialiste n'kalo. Ce serait davantage la hausse de la demande locale qui pourrait hisser les prix.

Des stocks importants, parfois qui ont plus d'un an, subsistent chez les grossistes.  "L’approche des fêtes de fin d’année pourrait conduire à une augmentation des ventes par les collectrices qui détiennent encore des stocks pour financer les fêtes", note encore le spécialiste qui estime, par conséquent, peu probable une hausse des prix dans un proche avenir.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +