11 octobre 2018 - 15:08 |

La production d'huile de palme de Dekeloil en Côte d'Ivoire se redresse

L'agroindustriel Dekeloil, filiale du groupe israélien Rina et présent dans la filière huile de palme en Côte d'Ivoire (lire nos informations : Dekeloil a démarré sa deuxième unité de palmier à huile en Côte d'Ivoire), a annoncé hier le redressement de sa production au 3ème trimestre de son exercice 2018 par rapport aux résultats très médiocres au premier semestre. Une filière impactée par la chute des cours internationaux d'huile de palme qui sont à leur plus bas en 10 ans.

Ainsi, les drupes récoltées ont progressé de 15,3% par rapport au 3ème trimestre 2017, à 24 938 tonnes (t). La production d'huile de palme, quant à elle,  a augmenté de 13,5% à 5 371 t mais les ventes, en volume, ont chuté de 24,2%, à 5 471 t car les stocks étaient bas suite à la baisse de production au premier semestre de l'exercice 2018. Le prix moyen de la tonne d'huile s'est effondré de 16,9%, à € 544 contre € 655 un an auparavant, suivant en cela la dégringolade des cours mondiaux.

 

La production d'huile de palmiste s'est également redressée, de 13,4%, à 526 t mais ses ventes ont également chuté, de 17,9%,  à 578 t, le prix moyen perdant 23,6%, à € 691 la tonne contre € 904.

La production de tourteau de palmiste s'est légèrement redressée, de 2,9%, à 681 t, les ventes baissant de 3,7% à 643 t. En revanche, son prix moyen a, quant à lui, fait un bond de 23,6% à € 51,9 la tonne contre € 42 au troisième trimestre 2017.

"La forte progression des volumes de drupes ce trimestre par rapport au trimestre correspondant l'année dernière et la reprise qui s'ensuit de la production d'huile de palme brute à Ayenouan est la bienvenue et augure bien pour un retour de la production à plus que la normale en 2019", a déclaré le directeur exécutif de Dekeloil Lincoln Moore.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +