16 mai 2022 - 16:08 |

La Côte d’Ivoire et le Ghana s’invitent sur le marché du bois au Royaume uni

Les importations de bois tropicaux et de meubles en bois ont atteint des valeurs record au Royaume uni sur les deux premiers mois de l’année, totalisant $ 270 millions, soit un bond de 47% par rapport à début 2021. Alors, certes, l’effet post-Covid joue ainsi que le renchérissement des prix de la matière première mais la tendance est beaucoup plus profonde car le pays n’a pas affiché un tel score depuis la crise financière de 2008, rapporte l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) dans son dernier apport de marché publié ce matin.

Ceci dit, l'embellie pourrait être de courte durée car, étant donné la conjoncture économique, il n’est pas certain que ce dynamisme dans le secteur du BTP, des réparations, de la construction perdure cette année et en 2023 au Royaume Uni, la Banque d’Angleterre mettant en garde contre le risque de récession ces prochains mois.

Nonobstant, qu’en est-il à ce jour et comment cela impacte-t-il la filière bois en Afrique ? Rappelons que, comme sur beaucoup d’autres marchés européens, l’Afrique fournit essentiellement des sciages au Royaume uni. Or, ces importations ont grimpé de 72% sur janvier et février 2022 par rapport à début 2021 et de 32% par rapport à janvier-février 2020, soit avant la Covid.

D’autre part, d’importants changements ont été observés parmi les fournisseurs suite aux hausses de prix, aux pénuries et aux difficultés d’acheminement. Ainsi, toujours en janvier-février 2022, la Côte d’Ivoire a fait son apparition sur le marché britannique. Certes, les volumes demeurent modestes, de l’ordre de 800 tonnes (t) mais ils étaient négligeables début 2021 et représentent une hausse de 25% par rapport à avant la pandémie.

Ces achats de Côte d’Ivoire demeurent bien inférieurs à ceux du Cameroun qui ont atteint 4 300 tonnes (t), soit 13% de plus que début 2021 lorsque les volumes étaient déjà élevés, et 86% de plus qu’en janvier-février 2020. La RD Congo a également enregistré une progression de 52% de ses ventes de sciages vers le Royaume Uni en début d’année, à 1 900 t ; ils étaient quasi inexistants avant la Covid.

Autre fournisseur de sciages tropicaux, le Brésil a enregistré une progression de 13% de ses ventes à 1 100 t, en progression de 55% par rapport à début 2020.

Notons que le Royaume uni importe de plus en plus directement, sans passer par l’UE dont elle s’est séparée : ses importations de sciages tropicaux du continent ont baissé de 30% par rapport à début 2021 et de 39% début 2020.

Enfin, s’agissant des moulages en bois du Ghana, si les importations britanniques demeurent modestes à 117 t en janvier-février, ceci représente la première hausse significative de ces flux depuis plusieurs années.

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +