16 juillet 2020 - 12:16 |

L'UE se désintéresse de plus en plus du bois tropical peu transformé

La situation est morose dans les filières du bois tropical et des produits en bois tropicaux en Europe, hors Royaume Uni. Elle l'est d'autant plus que la baisse d'activité ne peut pas être liée au seul impact des mesures prises pour lutter contre le coronavirus car la faiblesse du marché européen pour les produits en bois tropicaux remonte à bien avant le mois d'avril 2020, souligne aujourd'hui l'Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) dans sa lettre d'information. Et elle touche particulièrement les produits semi-transformés et donc les pays africains.

Ainsi, les importations européennes de bois tropicaux et d'articles en bois dont les meubles ont totalisé une valeur de $ 1,3 milliard entre janvier et avril, soit 9% de moins que sur les quatre premiers mois de 2019. De cette valeur totale, on note que les importations de meubles en bois tropicaux (essentiellement d'Indonésie et du Vietnam) ont progressé de 3% à $ 448 millions sur ces quatre mois alors que les importations de sciages ont chuté de 21% à $ 215 millions, de 20% s'agissant des moulages à $ 97 millions, de 20% pour les placages à $ 65 millions, de 16% pour les menuiseries à $ 52 millions, de 36% pour le contreplaqué à $ 43 millions, de 18% pour le charbon à $ 24 millions et de 31% pour les grumes à $ 12 millions.

bois_eu.png

S'agissant des sciages tropicaux qui touchent davantage l'activité africaine que les meubles et autres produits plus finis en bois qui relèvent plus de l'activité asiatique, sur les quatre premiers mois de 2020, les importations européennes de sciages tropicaux ont très lourdement chuté par rapport à la même période en 2019. Toujours selon l'OIBT, cette baisse serait de -37% en provenance de Côte d'Ivoire à 7 600 m3 et de -16% du Ghana à 6 100 m3. Une même situation se retrouve pour les sciages en provenance d'Afrique centrale et à destination de l'UE, avec -22% affiché pour le Cameroun à 84 500 m3, -28% du Gabon à 34 500 m3, -19% du Congo à 15 700 m3 ou encore -46% de RD Congo à 1 900 m3.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A noter que le seul pays tropical à enregistrer une hausse de ses ventes de sciages à l'UE est l'Equateur, avec une progression de 20% à 8 600 m3 grâce à ses ventes de balsa utilisé dans la fabrication des éoliennes.

En revanche, le Gabon a très bien tiré son épingle du jeu durant ces quatre premiers mois avec une progression de 22% de ses ventes de placage tropical à l'UE, totalisant 53 400 m3 ; la Guinée équatoriale a également doublé ces ventes à 5 500 m3 de placage.

On note l'absence de pays africains parmi les fournisseurs européens de meubles en bois exotiques, un secteur qui a bien résisté à la crise de la Covid-19.

Quant aux Etats-Unis, ils ont enregistré une baisse de 6% de leurs importations de sciages du Ghana mais leurs achats de Côte d'Ivoire a légèrement augmenté. Selon les essences, les importations nord-américaines de padouk ont chuté de 70% de janvier à mai par rapport aux 5 premiers mois en 2019, de 51% pour l'acajou et de 18% pour le sapelli.

Les achats chinois tant de grumes que de sciages ont aussi baissé.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +